Sport d’élite et études pourront mieux se concilier

18.09.2017

Sport d’élite et études pourront mieux se concilier

Communiqué de Swiss Olympic
Ittigen, le 18 septembre 2017

 

swissuniversities et Swiss Olympic se sont prononcés de façon commune sur la possibilité de réaliser une double carrière en tant que sportif d’élite et étudiant. De manière générale, les athlètes doivent avoir la possibilité d’accomplir avec succès des études dans une haute école pendant leur carrière sportive de haut niveau. Aujourd’hui à Berne, Jürg Stahl, Président de Swiss Olympic, et Michael O. Hengartner, Président de swissuniversities, ont ainsi signé une déclaration commune sur la compatibilité entre sport d’élite et études. 
 

swissuniversities et Swiss Olympic s’engagent à continuer d’améliorer les conditions permettant aux sportifs d’élite d’atteindre leurs meilleures performances dans leur sport tout en réussissant leur formation académique dans un délai acceptable. Début janvier 2015, Swiss Olympic, l’association faîtière du sport suisse, a ainsi invité la Fédération suisse du sport universitaire (FSSU) à élaborer un concept pour une coordination efficace entre sport d’élite et études dans les hautes écoles publiques et universités de Suisse. L’objectif visé par cette initiative est d’accompagner les sportifs d’élite jusqu’à l’obtention de leur diplôme et de supprimer leurs éventuels obstacles. Au cours des deux dernières années et demie, les responsables du projet au sein de la FSSU ont donc préparé des mesures et des recommandations dans ce sens, en concertation avec le secteur « Athlètes et carrières » de Swiss Olympic ainsi qu’avec des représentants de swissuniversities (Conférence des recteurs des hautes écoles suisses) et de l’Office fédéral du sport :

  • swissuniversities recommande d’élargir le principe des études à temps partiel à toutes les hautes écoles. Cela signifie développer pour chaque haute école des modèles à temps partiel dans autant de cursus que possible. En raison des difficultés liées à ce type d’études, les durées variables d’étude et la flexibilité des cursus sont également des solutions pratiques à soutenir. Aujourd’hui déjà, les études à temps partiel sont la règle dans les hautes écoles spécialisées et de nombreuses personnes, dans la pratique, étudient à temps partiel dans les universités.
  • swissuniversities et Swiss Olympic invitent les hautes écoles à définir leurs offres et possibilités « Sport d’élite et études » dans des instructions ou directives ainsi qu’à les rendre accessibles. Ces documents réglementeront sous quelles conditions, dans quels cursus et pour quels sportifs de haut niveau confirmés des conditions d’étude flexibles sont accordées.
  • Swiss Olympic fait en sorte que ses fédérations membres soient à tous les échelons davantage informées sur les possibilités de concilier une formation dans une haute école et un sport de haut niveau.
  • Swiss Olympic et la Fédération suisse du sport universitaire FSSU s’assurent que les athlètes d’élite potentiels et actuels qui suivent des études soient soutenus avant et pendant leurs études à travers des informations et conseils de qualité. Le réseau nécessaire à la compatibilité entre sport d’élite et études en Suisse sera établi sur la durée.

Le programme « Sport d’élite et études » se poursuivra durant au moins quatre ans et sera intégré dans les efforts réalisés pour assurer la durabilité des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020 et de l’Universiade d’hiver de Lucerne 2021, deux manifestations de grande envergure qui auront lieu en Suisse. Le programme « Sport d’élite et études » sera aussi intégré dans le « Concept cadre pour le développement du sport et des athlètes » (FTEM), destiné à maintenir les athlètes dans le sport du début de la formation/promotion sportive à l’élite mondiale et au-delà. Les concepts spécifiques aux différents sports montrent à quel niveau du parcours d’un athlète la coordination sport-études intervient.

Le Président de Swiss Olympic, Jürg Stahl, est très satisfait de la convention adoptée : « Ces mesures et recommandations vont améliorer la situation des sportifs d’élite qui suivent des études. C’était nécessaire pour que nos athlètes puissent continuer à remporter des médailles au niveau international tout en réussissant leurs études. Je suis très heureux que Swiss Olympic, swissuniversities et la Fédération suisse du sport universitaire soient parvenus à trouver ensemble de bonnes solutions en faveur des athlètes suisses. »

De son côté, Michael O. Hengartner, Président de swissuniversities, explique : « Concilier sport d’élite et études est une performance remarquable. Pour y parvenir, il faut beaucoup d’engagement, de la discipline, de l’endurance et de l’enthousiasme. Les hautes écoles et Swiss Olympic souhaitent être aux côtés des athlètes en tant que partenaires et les soutenir sur leur chemin vers l’or, l’argent ou le bronze. »


Swiss Olympic
Fédération suisse du sport universitaire (FSSU)

 

Newsletter

News
Swiss Fencing

Abonnez-vous à notre newsletter!

Plan des leçons

pdf PLAN DES LEÇONS | pdf 53.64 kB

Plan des leçons des entraîneurs nationaux Didier Ollagnon, Hervé Faget, Franco Cerutti et Flavio Da Silva, Semaine du 16. au 22 octobre 2017