Retour à la page d'accueil

Fédération: histoire

Aussi loin que l’on remonte, l’on peut retrouver les premières traces de l’escrime sportive en Suisse en 1818 dans le cadre de la Société de gymnastique de Zurich qui a introduit l’apprentissage de la maîtrise des armes dans son programme d’activités.

Par la suite, de nombreuses sociétés et clubs ont été constitués soit la Société d’escrime de Zurich en 1825 puis la Société d’escrime de Genève le 17 mars 1862 suivie de celle de Bâle le 7 janvier 1877, La Chaux-de-Fonds en 1883, Neuchâtel en 1890 (la date est incertaine), Lausanne en 1892, Fribourg en 1903.
Finalement, après une tentative de participation aux Jeux Olympiques de 1906 à Athènes, les escrimeurs suisses se sont constitués en fédération lors d’une séance constitutive historique qui se tint à Vevey le 24 janvier 1914. Le procès-verbal original de cette assemblée n’a malheureusement pas été retrouvé, mais il existe un document sous forme d’un communiqué officiel qui relate cet important événement et qui a paru dans le numéro 600 – mars 1914 – de « La Suisse sportive ».

Les sociétés alémaniques constateront peut-être avec plus ou moins de surprise qu’aucun club de cette partie du pays ne participa à la fondation de la Fédération. D’autres documents, – comme le livret de fête de Julien C. Borle – spécifient que le club d’escrime de Baden avait envoyé un représentant à Vevey. C’est d’ailleurs lui qui prit l’initiative de fonder une association régionale alémanique en 1912.
Une chose est néanmoins à mettre en doute quant au communiqué officiel qui affirme que l’affiliation à la FIE eut lieu en même temps que l’envoi des règlements. D’autres sources indiquent en effet que l’affiliation ne devint effective qu’en 1921. La popularité dont jouissait l’escrime à l’époque est révélée par le reportage d’une page que la « Suisse sportive » de juin 1914 consacra à la « Coupe Meyer » du 17 mai 1914 au Château d’Avully. Détail à relever : le gazon y remplaçait les planches.

Tout au long de l’histoire de la Fédération, l’arme reine qui a apporté tous les résultats internationaux était l’épée. La Fédération suisse d’escrime a été représentée aux Jeux Olympiques, depuis sa création, soit de 1920 à Anvers jusqu’en 2004 à Athènes sans aucune interruption sauf en 1956 (Melbourne) et 1980 (Moscou), Jeux Olympiques qui ont été boycottés par la Suisse et/ou par notre Fédération.

L’escrime suisse a conquis 8 médailles (1 d’or, 4 d’argent et 3 de bronze) à l’épée lors des Jeux Olympiques, celles-ci échelonnées entre les Jeux Olympiques de Londres en 1948 avec une médaille d’argent individuelle d’Osvaldo ZAPPELLI jusqu’en 2004 aux Jeux Olympiques d’Athènes qui ont vu le triomphe et le gain de la médaille d’or de notre épéiste Marcel FISCHER.

mfischer

Parallèlement tout au long de son histoire, la Fédération suisse a pu conquérir de très nombreuses médailles à l’épée dans toutes les catégories cadets, juniors, seniors, individuels, par équipe, hommes, femmes, et a sans doute connu parmi ses plus belles pages durant la période qui s’est échelonnée de 2000 à 2004 lors de laquelle ce ne sont pas moins de 3 médailles olympiques qui ont été conquises (2 par les femmes lors des Jeux Olympiques de Sidney et 1 d’or à Athènes), le tout entrecoupé de 2 titres de champions d’Europe par équipe chez les hommes et chez les femmes.

Quant aux grands maîtres d’arme qui ont marqué l’histoire de l’escrime suisse et formé les plus grands champions l’on peut, dans le désordre, citer Maître Roger NIGON, Maître Robert VAUGENOT, Maître Armand HENGRAVE, Maître Georges SAVARD, Maître Michel EVEQUOZ et Maître Rolf KALICH.

Tous ces maîtres ainsi que bien d’autres ont contribué à former tous les grands champions qui ont rapporté à notre Fédération de très nombreuses satisfactions.

Il est intéressant de relever que les maîtres précités ont œuvré dans leur club ou au travers de l’équipe nationale durant de très nombreuses années et qu’ils ont ainsi pu parvenir à des résultats d’exception grâce à un travail effectué en profondeur.
L’escrime est un sport olympique à part entière et notre Fédération fait partie de l’organe faîtier du sport suisse qu’est SWISS OLYMPIC.

L’objectif de notre Fédération reste ambitieux et a pour but la qualification d’hommes et de femmes lors de chaque édition des Jeux Olympiques avec dans l’intervalle une participation à tous les grands événements mondiaux (Championnats d’Europe et Championnats du Monde Juniors et Seniors).

swiss_olympic